L’auteur à l’honneur ce mois : Xavier Deutsch

 

Biographie

Mon nom est Xavier Deutsch. Je suis né à Leuven (en Belgique) le 9 février 1965, dans un milieu normal. Mon enfance a été normale, j'ai suivi des études normales.
En janvier 1989, je publie mon premier roman : La nuit dans les yeux, chez Gallimard. Je fais la connaissance de Geneviève Brisac, à qui je dois beaucoup.
En 1990, obéissant à l'appel du drapeau, je sers la patrie et l'intérêt collectif dans les rangs du 1er Wing de chasse, de la Force aérienne. Je me tiens sous les ordres du lieutenant Remacle, une femme remarquable et mon supérieur direct. J'en sors sous-lieutenant de réserve.
En 1994 j'obtiens mon permis de conduire les camions et, le 21 décembre 1995, mon diplôme de docteur en Philosophie et Lettres, de l'Université catholique de Louvain.
Le 1er avril 1996, ayant publié un nombre significatif de romans, j'entreprends de vivre de mon écriture. Je publie régulièrement mes romans aux éditions du Cri, chez Christian Lutz ; puis au Castor Astral, avec Francis Dannemark ; et plus tard aux éditions Mijade, sous le regard attentif de Muriel Molhand.
Durant l'année 1999, je parcours la Belgique avec Marina Cox pour en dessiner l'état des lieux : les photographies de Marina et mes textes paraissent chaque lundi de l'année dans La Libre Belgique (et seront compilés dans un livre en 2002 : La Belgique se raconte des histoires).
Le jour de Noël de l'an 2000, j'intègre la jolie vieille maison que j'ai acquise quelques mois plus tôt, dans une rue villageoise de Chaumont-Gistoux. C'est de là que j'écris ces lignes.
Le 4 décembre 2002, le roman La belle étoile obtient le prix Rossel. Quelques semaines plus tard je m'aligne, aux élections fédérales, sur la liste Ecolo du sénat. Et j'achète une tronçonneuse pour prendre soin des arbres de mon jardin.
En automne 2003, lors des célèbres Fêtes de la Saint-Martin, à Tourinnes-la-Grosse, le spectacle collectif Saint Martin des Tours, dont je suis l'auteur, est représenté dans la vénérable église romane. C'est le début d'une belle histoire qui durera des années.
En mai 2004, j'entame une collaboration avec le magazine Gael, épaulé par la confiance et l'amitié de Mireille Martens.
Du 5 février 2005 au 28 juin 2007, je rédige une chronique hebdomadaire dans les colonnes du journal Le Soir.
J'écris d'autres romans.
Depuis lors tout continue d'aller bien. Je me suis marié le 1er août 2009.
En 2010, par la grâce de Brigitte Lannaud, les éditions Robert Laffont publient Une belle histoire d'amour qui finit bien.
Je suis bien content.

J'ai à ce jour publié une trentaine de livres ainsi que de nombreux textes dans la presse ou des ouvrages collectifs. J'ai écrit plusieurs pièces de théâtre, j'anime des ateliers d'écriture. Les arts plastiques me passionnent, et mes textes accompagnent régulièrement les travaux de photographes et de peintres.

 

http://www.xavierdeutsch.be/mavie.htm (ce lien vous permettra d’accéder à toutes les informations que vous désirez sur l’auteur, n’hésitez pas à lui poser des questions il adore ça)

 

Le cantique des carabines –

Xavier Deutsch

 

Sicile. Le pays où les paroles ne sont pas nécessaires, où les secrets de famille sont enfouis sous la cendre de l’Etna et où plane l’ombre des chapeaux noirs de la mafia. Moio est un village hors du temps, où tout est rude, sec et poussiéreux.

Ponce vient d’avoir 14 ans. Léonidas, son frère de 28 ans, l’emmène pour la première fois vers Catane, la ville où il se rend une fois l’an pour vendre sa récolte d’oignons.

Ponce a beaucoup à apprendre. Il ouvre de grands yeux étonnés sur le monde qui se présente à lui : la ville, les femmes... mais surtout Ponce découvre que son frère trempe dans un étrange trafic. Qu’est-ce qui pourrait justifier qu’il ait accepté de cacher des armes sous son chargement ?

 

 

Disponible via prêt inter

 

 

 

 

 

Les garçons –

Xavier Deutsch

 

Les parents, ils ne réfléchissent pas toujours ! Tenez, les miens, ils ont décidé d'appeler mon frère Arthur. Pas de problème, sauf que notre nom de famille, c'est Rimbaud. Pour le moment, en classe, le sujet du cours de français, c'est la littérature et donc Arthur Rimbaud ! Arthur et ses copains délirent à propos de ce sujet. Peu après, Arthur fait une fugue d'une dizaine de jours à travers quelques villes d'Europe. Toute cette histoire va mal finir...

 

 

Disponible via prêt inter